Hélène Choquette

 

HC2021

"Je suis née à la lueur des raffineries de Pointe-aux-Trembles à l'est de Montréal. J’ai passé l’essentiel de mon enfance dans une banlieue homogène et sans trottoir. Avant la vingtaine, je n’avais voyagé à l’étranger qu’à travers la littérature, mes albums de photos découpées dans les National Geographic et à bord du Westfalia familial. Mon paternel se faisait une fierté d’enseigner dans une des polyvalentes les plus multi-ethniques du Québec. Combien j’ai rêvé d’étudier avec ses élèves haïtiens et italiens dont il parlait sans cesse. Je voulais appartenir à cette diversité. À 17 ans, je me suis inscrite en cinéma au cégep Ahuntsic sachant que j’y rencontrerais enfin des jeunes venus d’ailleurs. Puis, étudiante en communications et en cinéma à l’UQAM, mon colocataire tunisien m’a fait découvrir les richesses de l’Islam avec son couscous de poisson, les poèmes de Rumi et les visites impromptues de son imam dans notre salon de la rue Amherst (aujourd’hui renommée Atateken). C’est certainement cette grande curiosité de l’Autre qui m’a amené à devenir documentariste. Mon métier m’a amené dans une vingtaine de pays et m’a sensibilisé au sort d’êtres victimes d’injustices ici et ailleurs. Si mes racines sont bien ancrées au Québec, j’ai tissé des liens ailleurs dans le monde. Respect, curiosité et rigueur guident mon travail depuis 20 ans."

À l’international, Hélène Choquette signe entre autres les long-métrages documentaires Les réfugiés de la planète bleue, l’un des premiers documentaires portant sur les réfugiés environnementaux tourné à travers la planète (Prix du Meilleur long-métrage documentaire canadien, Planet in Focus 2007) Les poings de la fierté qui lève le voile sur la situation d’enfants birmans exploités dans des camps de boxe en Thaïlande (Mention spéciale – Jury des détenues RIDM 2012) et Lepage au Soleil : à l'orgine de Kanata qui plonge au coeur de la création théâtrale du même nom réunissant le metteur en scène Robert Lepage et la célèbre troupe du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine avant qu'elle ne se retrouve au coeur d'une polémique à l'été 2018. Plus près de chez elle, la cinéaste n’hésite pas à aborder des enjeux de société tout aussi sensibles qu’incontournables : les conditions de vie des aides familiales étrangères à l’emploi de familles canadiennes ; Bonnes à tout faire, la traite de personnes, notamment en s'intéressant au sort de milliers de femmes autochtones disparues au Canada dans la plus complète insouciance ; Avenue zéro (Prix Gémeaux de la Meilleure direction photo 2010, finaliste Prix Au-delà des frontières) l’itinérance à travers la relation singulière qui unie les sans-abris et leurs chiens ; Chienne de vie, l’inclusion sociale des déficients intellectuels ; Les différents (Finaliste Prix Gémeaux - Documentaire société 2015), le lègue social des Sœurs de la Providence fondée par Émilie Gamelin Les discrètes (Finaliste Prix Gémeaux - Documentaire société 2015). Depuis quelques années, elle signe également des oeuvres à saveur historique avec entre autres 1968 : 50 ans plus tard (Gémeaux de meilleur scénario - Série documentaire 2019) et Carré Saint-Louis (Gémeaux meilleur scénario - Documentaire unique 2020). 

Documentary filmmaker Hélène Choquette has won multiple awards at home and internationally. She casts an unflinching yet empathetic gaze on people whose voices would otherwise remain silent, and consistently takes a grassroots approach to researching and writing her projects. Her films have focused on people and crucial issues ranging from foreign caregivers A Better Life, to environmental refugees The Refugees of The Blue Planet (Best Canadian Feature Documentary, Planet in Focus 2007), the Chernobyl disaster victims Children of Chernobyl human trafficking in Canada Avenue Zero (Gémeaux for Best Photography 2010), burmese boys exploited in a thai boxing camp Fists of Pride (Special Mention - Detenies Jury, RIDM 2012). In recent years, she has been signing works with a historical flavor, including 1968: 50 years later (Gémeaux for Best Screenplay - Documentary Series 2019) and Carré Saint-Louis (Gémeaux for Best Screenplay - Single Documentary 2020).